Détection de profil côté serveur : utiliser le User Agent

Server side profiling : user-agent

La base de l’optimisation côté serveur passe par l’interprétation du User Agent de votre internaute. Il s’agit d’un texte inséré dans les en-têtes de la requête http que le navigateur envoie au navigateur lorsqu’il demande une page. Pour faire (très très) simple : lorsque vous essayez d’afficher une page, votre navigateur dit au serveur “Bonjour je suis un navigateur X qui tourne sur un système d’exploitation Y, peux-tu me donner la page Z s’il te plait ?” (parce qu’il faut savoir que les serveurs sont très polis entre eux).

Dossier Responsive Web Design : La détection de profil côté serveur

  1. Introduction
  2. Pourquoi et comment utiliser le User-Agent du navigateur
  3. Détecter les capacités du navigateur
  4. User-Agent + Feature detection = Server side profiling

 

Concrètement, sur votre serveur vous pouvez retrouver une chaîne de caractères plus ou moins complexe qui fournit tout un tas d’informations à propos du navigateur qui demande la page, en voici deux exemples :

Mozilla/5.0 (Windows NT 6.2; WOW64) AppleWebKit/537.17 (KHTML, like Gecko) Chrome/24.0.1312.57 Safari/537.17
Mozilla/5.0 (iPhone; CPU iPhone OS 5_0 like Mac OS X) AppleWebKit/534.46 (KHTML, like Gecko) Version/5.1 Mobile/9A334 Safari/7534.48.3

QUELLES INFORMATIONS OBTENIR DU USER AGENT ?

Dans le premier cas on peut comprendre qu’on a affaire à un ordinateur sous Windows utilisant Chrome, alors que dans le deuxième user-agent, on voit que c’est un iPhone qui nous a demandé la page. Rien que l’analyse de ces deux chaînes de caractères peut vous permettre d’avoir une idée de quelques optimisations possibles (résolution des images, vidéos flash…) ou de mettre en place une redirection “site web classique”, “site web mobile” si vous n’êtes pas encore converti au Responsive Web Design (dans ce cas je vous invite à découvrir les avantages du RWD)

Mais il faut reconnaître que si c’est un bon début, pour des optimisations poussées il va vous falloir des informations un peu plus précises et/ou une grosse base de données qui vous permettrait de savoir que tel user agent correspond à telle résolution d’écran, telle fonctionnalité… Sachez que si vous ne souhaitez pas vous constituer votre propre base de données, vous pouvez accéder à des fichiers existants (par exemple Device Atlas ou WURFL, qui sont tous deux des services payants).

PEUT-ON FAIRE CONFIANCE AU USER AGENT ?

Le débat est ouvert depuis des années et chacun est libre de sa propre opinion. La mienne est la suivante : Oui il est possible de tricher sur son user-agent mais si un internaute le fait, c’est qu’il a probablement l’intention de vous piéger. Dans ce cas il ne sera pas surpris si quelque chose n’est pas parfait. Par contre 99% de vos visiteurs seront honnêtes. Donc, non on ne peut pas être certain d’avoir une information exacte, mais on n’a pas le choix et tant pis pour les “menteurs”.

separateur

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être

4 réponses

  1. […] Pourquoi et comment utiliser le User-Agent du navigateur […]

  2. […] Pourquoi et comment utiliser le User-Agent du navigateur […]

  3. Responsive Behaviour > Responsive design dit :

    […] envoyer la bonne image adaptée à la configuration du visiteur. Pour cela on se sert de l’User Agent, qui est le “nom” de votre […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *