Réussir sur facebook (et les autres réseaux sociaux) en 10 points

Share Button

Nous sommes en 2013 et le SEO des années 2000 est loin derrière nous. Aujourd’hui les réseaux sociaux ont pris une grande importance et jouent un rôle à la fois en terme de référencement naturel et en terme d’image directe. Il est donc indispensable de soigner sa présence sur ces réseaux. Voici 10 astuces qui vous permettront de prendre un bon départ.

Réseaux sociaux

1. Choisissez les réseaux qui vous ressemblent

Si une marque grand public ne peut pas se passer d’une page facebook, un négociant en fruits et légumes n’aura pas nécessairement de temps à perdre à essayer de conquérir un public de masse mais pas du tout ciblé.

Commencez donc par sélectionner les réseaux sur lesquels vous souhaitez être présent, passer quelques heures à surfer sur chacun d’entre eux pour identifier le profils de leurs utilisateurs et vous assurer que votre message sera bien susceptible de les intéresser.

2. Publiez des photos et des vidéos

La publication de contenu riche présente un double avantage :

  • d’une part vos internautes passeront plus facilement 2 minutes à visionner une vidéo qu’une minute à lire un texte même si le message à faire passer est le même. Facebook nous indique qu’un album photo suscite 180% d’engagement de plus qu’une publication textuelle.
  • d’autre part les réseaux sociaux aiment les contenus multimédia (par exemple, dans le calcul de l’Edgerank, facebook attribue un poids différent en fonction du type de contenu et une photo ou une vidéo aura un meilleur score que le partage d’une page internet).

Si vous vous souciez pour le référencement de votre page (ou pour l’impact de cette page sur votre SEO), ajoutez un texte descriptif à votre contenu enrichi, de 300 à 500 caractères par exemple.

3. Soyez régulier(e)

Inutile de tenter de faire oublier une absence de 2 semaines en postant 15 messages en une seule fois. Publiez du contenu régulièrement, tous les jours si vous le pouvez, 2 fois par jour me semble un maximum, une fois par semaine semble trop peu… trouvez votre rythme et tenez vous-y.

Vous partez en vacances ? Essayez de trouver quelqu’un qui pourra prendre le relais en votre absence, préparez vos textes à l’avance pour garder la même ligne éditoriale, et si vous ne pouvez absolument pas assurer de publication pendant une ou 2 semaines, prévenez vos abonnés. Annoncez clairement pendant combien de temps vous garderez le silence et pour quelle raison : en utilisant un réseau social vous espérez augmenter la proximité entre vous et vos prospects / clients, jouer la transparence augmente la proximité.

4. Définissez votre ligne éditoriale

On ne s’adresse pas de la même façon à un public d’étudiants de 18-25 ans qu’à des cadres moyens de 35-45 ans. Vous devez trouver le bon ton pour vous adresser à votre cible :

  • tutoyer ou vouvoyer vos lecteurs ?
  • quel niveau de langage utiliser ?
  • publier une information consensuelle ou décalée ?

Fixez vos propres règles, écrivez les là où chaque rédacteur pourra les visualiser et respectez les. Bien entendu, elles ne sont pas figées et des ajustements seront inévitables.

5. Privilégiez la qualité à la quantité

Ne confondez pas une page sur un réseau social et un site internet. Si une page de contenu classique doit être riche, un mur facebook (par exemple) ne doit présenter que des messages courts. Sur tweeter, n’atteignez jamais la limite de 140 caractères : si quelqu’un voulait retwitter ou répondre à votre tweet, il serait obligé de supprimer une partie de votre texte.

Soignez votre orthographe, n’utilisez le langage SMS qu’avec parcimonie et pour un public qui le maîtrise parfaitement, oubliez complètement le leet speak… 99% des navigateurs et outils de publication proposent un correcteur orthographique, utilisez le, vous ne perdrez pas 30 secondes mais gagnerez la fidélité de vos internautes.

6. Répondez aux commentaires

A moins que vous ne soyez un mystérieux sage en haut de votre montagne, Facebook, Google+ ou n’importe quel autre réseau social ne vous servira jamais à dicter des dogmes indiscutables mais plutôt à entrer en contact avec vos clients existants et futurs. Vous devez donc dialoguer avec eux, répondre à leurs questions, même si elles peuvent sembler gênantes : un éclaircissement vaut mieux qu’un non-dit.

N’hésitez pas à remercier les premiers contributeurs pour leurs messages, ce sont eux qui lancent le fil de discussion alors valorisez les.

7. Faites participer vos fans

Pour rester sur le même sujet, la discussion est la clé du succès d’une page fan alors provoquez la ! Posez des questions à votre audience, incitez les à réagir. Chaque message posté doit clairement appeler une action de la part de vos lecteurs : lancement du produit X, l’avez-vous commandé ? Allez voir notre nouveau site !

Quoi qu’il arrive, après avoir lu votre message, l’internaute fera une autre action, faites votre possible pour que cette action vous concerne, qu’il s’agisse de laisser un message, d’aller voir une page sur laquelle vous pourrez engager un peu plus la conquête du client …

8. Habillez votre page à votre image

Ca n’est pas parce que vous êtes locataire que vous ne pouvez pas accrocher un tableau au mur ! Votre page est à vous, et même si vous avez sélectionné les réseaux sur lesquels vous êtes présent(e) pour ne gardez que ceux qui vous ressemblent, faites la refléter votre personnalité. Un logo idéalement dimensionné en haut de page, un code couleur facilement identifiable… Créez et renforcez votre univers graphique pour vous rendre identifiable au premier coup d’oeil quelque soit le réseau social ou le type de site (blog, boutique…) sur lequel on se trouve.

9. Choisissez la bonne heure pour publier

Chaque réseau social offre une « fenêtre de tir » optimale pendant laquelle les publications seront plus consultées qu’à un autre moment. Les études sur ce créneau horaire idéal sont nombreuses et ne prennent pas en compte les spécificités de chacun (une moyenne reste une moyenne) alors testez, expérimentez. Si vous ne publiez qu’un contenu par semaine, essayez de le faire à des jours différents toujours à la même heure, puis encore une fois à un horaire différent. Si vous avez la chance de pouvoir publier un message par jour, essayez divers créneaux horaires : avant / après les heures de bureau, pendant la pause déjeuner, pendant les heures de bureau, le soir après 20h … Vous constaterez très vite des différences entre les réseaux et pourrez en conclure les horaires de publication qui vous conviennent le mieux.

Pour vous donner un point de départ, vous pouvez utiliser cette infographie sur le site Referenceur.be.

10. Analysez vos statistiques

Il ne faut pas perdre de vue votre objectif : générer du lead, générer de l’engagement, générer du chiffre d’affaires. Vous n’êtes pas sur Google+ pour partager vos photos de vacances ni sur Twitter pour raconter la guérison de votre chat malade. Recueillez et épluchez avec soin toutes les données que vous pouvez mesurer : heures et fréquences de connexion, sexe, âge, origine géographique de vos visiteurs… Vous avez une chance de catégoriser votre audience à moindre coût (vous dépenserez surtout du temps et de l’énergie) pour répondre au mieux à ses attentes, c’est le moment où jamais d’en profiter.

separateur

 Pour résumer cet article-fleuve, soyez concis, régulier, qualitatif, naturel et attentif. Voilà les bases dont vous aurez besoin pour vous assurer une présence efficace sur réseaux sociaux.

Et quelle meilleure conclusion qu’une mise en pratique, avec un call to action aussi subtil qu’efficace (pour ce dernier point je compte sur vous). Sur quels réseaux sociaux êtes vous présent(e)s ? Quelles sont les données que vous en retirez ? Optimisez-vous vos heures de publication ?

Share Button

Sources :

Définition du taux d'engagement: http://www.definitions-webmarketing.com/Definition-Taux-d-engagement-Facebook
Crédit image: http://openclipart.org/detail/121489/social-network-by-liontooth34

7 commentaires sur “Réussir sur facebook (et les autres réseaux sociaux) en 10 points

  1. Mon agence a juste une page facebook et on fait un message le mardi matin et le vendredi après midi. On est 4 pour écrire alors on peut être reguliers

  2. Pingback: Réussir sur facebook (et les autres r&ea...

  3. Depuis quelques jours, j’ai un peu changé ma façon de penser les réseaux sociaux.
    C’est bien d’avoir un plan de base en se disant, « je vais être présent sur tel et tel réseau ». Mais une fois le trafic un peu développé, avec le recul, on peut aussi voir quels lecteurs et quels réseaux on attire.
    Je me suis aperçu notamment que j’avais des partages sur Viadeo et LinkedIn, sites que je négligeais totalement (pas de profil ou incomplet). A l’inverse, Pinterest était décevant…

  4. Pingback: Partages sociaux et référencement, Alternatives Google Reader... [Lu sur la blogosphère] | Webmarketing & co'm

  5. Pingback: Réussir sur facebook (et les autres r&ea...

  6. Pingback: Réussir sur facebook (et les autres réseaux sociaux) en 10 points | Ninjarketing

  7. Pingback: Réussir sur facebook (et les autres réseaux sociaux) en 10 points | Responsive Mind | philippetrebaul1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>